Home » News » Les Pays-Bas s’engagent pour EHRI-ERIC

Les Pays-Bas s’engagent pour EHRI-ERIC

Au cours de ces derniers mois, un certain nombre d’étapes importantes ont été franchies dans la procédure visant à transformer le projet EHRI (European Holocaust Research Infrastructure) en une infrastructure de recherche européenne permanente, dénommée ERIC (European Research Infrastructure Consortium). Cette procédure de transformation vers un ERIC fait partie des tâches du projet EHRI-PP, dont les Archives de l’Etat sont partenaires et responsables du groupe de travail 2 ‘Legal and Governance’.

Le fait que les Pays-Bas se soient engagés le 13 octobre 2021, durant l’International Forum on Holocaust Remembrance and Combating Antisemitism de Malmö, par l’entremise de Kajsa Ollongren, ministre néerlandaise des Affaires intérieures et des relations au sein du Royaume, à établir le siège principal d’ERIC aux Pays-Bas et à fournir un financement sur le long terme dont une ‘prime d’accueil’ du pays hôte constitue à n’en pas douter la nouvelle la plus importante. On ne peut sous-estimer l’importance de cet engagement financier concret. Parallèlement, d’autres étapes importantes ont été mises en place pour EHRI-ERIC.

Le board of governmental representatives, au sein duquel la Belgique est représentée depuis le début, s'est déjà réuni à plusieurs reprises pour discuter de l'avancement d’EHRI-PP et réagir à un certain nombre de rapports politiques portant notamment sur la structure de gestion du futur ERIC.

Belgique

Parallèlement, il y a également quelques nouvelles évolutions à signaler. En septembre, la Belgique a marqué son soutien politique pour la future structure EHRI-ERIC.

Deux workshops ont été organisés en collaboration avec le second partenaire belge d'EHRI, Kazerne Dossin, (le 24 septembre et le 26 novembre) pour développer le centre stratégique national belge. En tant que structure de recherche permanente, la formule d’une infrastructure de recherche plurielle a été retenue. A côté de la structure centrale aux Pays-Bas, EHRI comprendra des "branches" nationales composées d'instituts et d'organisations conservant des archives et des sources liées à l'Holocauste, menant des recherches sur cette question, préservant sa mémoire ou étant actifs dans le domaine des humanités numériques, une activité centrale d’EHRI. Les institutions et organisations basées en Belgique qui correspondent à ce profil ont été invitées aux workshops et, dans les mois à venir, un trajet sera mis en place avec elles pour façonner le centre stratégique national belge.

Sur base des documents d'orientation et des réactions du board of governmental representatives, les statuts du futur ERIC sont également en chantier depuis fin novembre. La coordination de cette tâche est entre les mains des Archives de l'État/CegeSoma.

Depuis novembre 2021, l’équipe EHRI des Archives de l’Etat/CegeSoma a été renforcée grâce à l’arrivée de Matthew Haultain-Gall, qui avait déjà travaillé dans le cadre d’EHRI-2. Il reprend une partie du travail d’Adina Babesh-Fruchter, qui, depuis le mois de septembre combine son travail pour EHRI avec une bourse Marie-Curie à la KULeuven.