Home » News » Meilleurs voeux !

Meilleurs voeux !

Photo n°137848, La Haye, 16.XII.1943, collection Sipho, droits réservés CegeSoma/Archives de l'Etat.

Chers lecteurs, chères lectrices, Chers amis, chères amies,

C’était hier, mais en réalité il y a un an déjà, nous vous écrivions pour vous souhaiter nos meilleurs vœux pour l’année 2022 … sans trop savoir de quoi elle allait être faite ….

Au printemps, nous avons eu la joie de pouvoir redémarrer nos activités et, comme pour ‘rattraper le temps perdu’, elles se sont succédé à vive allure et vous y avez répondu en étant massivement présents : merci à toutes et tous!

Des rencontres d’Histoire publique aux journées consacrées aux Jeunes historiens, des journées d’étude sur la Résistance au 10ème anniversaire de la RBHC nouvelle mouture, de la présentation des résultats du projet Postwarex aux colloques sur la Guerre froide, les occupations de la Première Guerre mondiale, ou encore sur les médias et la vie culturelle en Europe de l’ouest occupée (1940-1945)…. On peut dire que cette année a été bien chargée sans compter tous les événements plus ‘fermés’ qui se sont tenus au Square de l’Aviation, comme la rencontre des partenaires du projet EHRI, ou encore diverses réunions dans le cadre du projet ‘Résolution métis’, et d’autres encore ….

2022 a également vu le développement accéléré du projet ‘Wikibase Résistance’ : plus d’un demi-million de données sur les agents de renseignements et d’action impliqués dans la Résistance en Belgique sont désormais encodées grâce à une équipe de bénévoles très motivés et enthousiastes qui ne cesse de croître …. À l’heure où nous écrivons ces quelques lignes, ils sont une quinzaine dont cinq nouveaux rien que pour cette année.
Plusieurs chercheurs nous ont rejoints pour travailler sur le rôle de la SNCB dans les déportations de la Seconde Guerre mondiale, effectuer des recherches sur la Résistance en Flandre ou encore, se lancer dans le projet Belcowar relatif à la Belgique et la Guerre froide dans le programme FED-tWIN (une initiative conjointe des Archives de l'État et de la KULeuven).
Quatre numéros de la Revue belge d’Histoire contemporaine sont parus, dont un consacré à la Résistance.

Nous disposons depuis quelques mois d’un nouveau catalogue plus moderne (Vubis) pour accéder à notre Bibliothèque, nos archives sont désormais reprises dans le catalogue des Archives de l’Etat (Search) et le premier inventaire dans la nouvelle série « CegeSoma » vient d'être publié … le début d’une longue série.

Quelques nouveautés aussi en cette fin d’année …

Tout d’abord, un concept de conférences décentralisées à destination du grand public sur la collaboration et sa répression en Flandre : les ‘Oorlogscafés’, une initiative prise dans le cadre du programme FED-tWIN (Archives de l’Etat/CegeSoma – Université de Gand) et organisée par le Davidsfonds, qui remporte d’ores et déjà un franc succès et qui continuera son périple en 2023.
Ensuite, sur le site internet du CegeSoma, un onglet de recherche relatif à la Guerre froide s'est ajouté aux thématiques concernant la Première et la Seconde Guerres mondiale.

Mais que serait ce bilan sans vous ?

D’année en année, vous nous faites confiance, vous vous adressez à nous pour en apprendre davantage sur différents aspects de l’histoire. Vous nous suivez sur les réseaux sociaux, ‘likez’ nos posts sur Facebook, visionnez nos vidéos, vous abonnez à notre Newsletter et consultez de plus en plus notre site Belgium WWII qui s’est enrichi de très nombreux articles cette dernière année (le site compte désormais près de 750 entrées). Vous nous permettez aussi d’étoffer nos collections par vos propositions de dons.
Merci pour vos encouragements et pour votre soutien indéfectible ! Ils nous donnent envie d’aller de l’avant, de continuer nos recherches, de vous partager la petite comme la grande Histoire, de l’écrire ensemble …

Nous nous réjouissons de vous revoir en 2023 dans nos salles de lecture ou lors de nos événements ou de tout simplement pouvoir répondre au mieux à vos demandes de renseignements.

Au nom de toute l’équipe, Nico Wouters, responsable du CegeSoma/Archives de l’Etat