PDF Version imprimable Suggérer par mail

Vers une structure permanente pour EHRI

Le 23 août,  on annonçait qu'EHRI (European Holocaust Research Infrastructure), dont les Archives de l'Etat/CegeSoma sont partenaires, continuerait à recevoir des subsides de l'Union européenne en vue de soutenir et de développer ses moyens et activités, mais aussi de devenir le point d'ancrage européen permanent de la recherche internationale sur l'Holocauste.


 Au cours des neuf dernières années, EHRI a déjà fait ses preuves en développant une infrastructure numérique pour la recherche internationale sur l'Holocauste. EHRI offre un accès en ligne à l'information sur des sources diversifiées relatives à l'Holocauste par le biais de son portail en ligne, d'outils et de méthodes grâce auxquels chercheurs et archivistes peuvent collaborer. Par ailleurs, EHRI facilite aussi le développement d'un vaste réseau de chercheurs, d'archivistes et autres qui permet une approche plus internationale de l'Holocauste. Ce faisant, EHRI tente de surmonter l'un des défis les plus importants de la recherche sur l'Holocauste : la grande dispersion des archives dans toute l'Europe et au-delà, et la fragmentation de l'historiographie sur l'Holocauste qui en découle.
Une organisation permanente
Grâce à ce nouveau financement, EHRI peut dès à présent effectuer la transition d'un projet à une organisation permanente et indépendante. Le recours aux subsides de l'Union européenne sera remplacé par un modèle d'entreprise dans lequel un certain nombre d'États membres financeront conjointement l'organisation.
Le coordinateur de l'organisation en devenir restera le NIOD Institute for War, Holocaust and Genocide Studies à Amsterdam, qui s'est acquitté avec succès de cette tâche au cours des neuf dernières années. Les Archives de l'Etat/CegeSoma sont, avec Kazerne Dossin, le partenaire belge dans le processus en vue de réaliser la transition du projet vers une infrastructure permanente. Ainsi, le CegeSoma, qui fut l'un des fondateurs d'EHRI, peut continuer à jouer son rôle de facilitateur de la recherche sur cette dimension importante de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale.
http://www.ehri-project.eu/
  Retour